Article plus grands real

Published on mai 28th, 2016 | by Marc

6

Les 4 plus grands réalisateurs de tous les temps

Voilà un choix qui est délicat ! Car tous les réalisateurs ont leur raison d’être et tous ont, d’une manière ou d’une autre, influencé le cinéma.

Mes critères devront donc être très précis.

  • N’est sélectionnable qu’un réalisateur qui, à l’heure actuelle, a encore au moins un de ses films qui est captivant et puissant en comparaison de ce qui se fait aujourd’hui, donc exit Orson Welles par exemple qui pourtant aurait pu trôné parmi les 10.
  • Exit aussi les réalisateurs qui ont fait un film qui déchire mais qui n’a pas su renouveler l’exploit, ce qui fait qu’un Sam Mendes n’est pas recevable, car après « American Beauty » ses film sont clairement en dessous, idem pour les frères (désormais sœurs) Wachoski avec « Matrix ».
  • Il faut un équilibre entre contenu et esthétisme, si l’un d’entre les deux est lésiné ce qui élimine beaucoup de réalisateur américain pour l’abscence de contenu comme Michael Bay ou de réalisateur français pour l’image trop peu travaillé comme Jean Marie Poiré par exemple.
  • Autre point, il ne faut pas que le réalisateur est cumulé trop de daubes et que surtout que ceux si soient supérieurs aux films excellents qu’ils ont pu faire, ce qui élimine Tim Burton, Ridley Scott ou David Fincher par exemple.
  • Enfin bien sûr plus le réalisateur a fait d’excellents films plus il a sa place dans ce top, ce qui fait qu’un réalisateur prometteur comme Inaritu ou Curaon n’ont pas leur place pour le moment car face à d’autre leur filmo n’est pas assez impressionnante.

Maintenant que les conditions ont été donné, place au top !

1 - James Cameron

James_CameronPourquoi James Cameron ?

Il est + que les autres

Le monsieur + de la réalisation. Il a plus d’ambition, il est plus haut dans le box office et dans le budget de ses films.

Toujours au Top

Ses films sont des chefs d’oeuvre et on déjà traversé plusieurs décennie. Tout le monde connaît Terminator, Alien et Avatar. Il est à l’origine des deux franchises Terminator et Avatar et à largement contribué à l’engouement d’Alien avec sa suite qui à relancé plus loin et plus haut le premier Alien déjà excellent. Et bien sûr Titanic, projet que seul Cameron pouvait réaliser tant il est dans la démesure.

Profondeur et Puissance

Mais Cameron ce n’est pas que des chiffres et des films cultes, c’est aussi un réalisateur beaucoup plus subtil qu’il n’y parait à l’instar de son Terminator que l’on résume bien trop souvent à un film violent de série B, en réalité, c’est une histoire d’amour, que rien ne peut séparer même pas la mort et le temps. Et il en va de même de son cinéma, en apparence puissance et mécanique implaccable, en réalité subtilité, sensibilité et profondeur.

Il est plus que réalisateur

Il scénarise ses propres films, il cadre, il storyboarde, il sait faire des trucages à la prise de vue, il a touché à la déco, ce type sait presque tout faire. Combien de réalisateur peuvent prétendre savoir faire autant de chose et avec autant de réussite ?

Et accessoirement, il est dans le guiness des records pour être l’homme étant aller le plus profond sous l’eau… Quand je vous dis qu’il est très fort.

2 - Steven Spielberg

spielPourquoi Steven Spielberg ?

Il est déjà une légende de son vivant

Qui ne connaît Steven Spielberg ? C’est sans doute LE réalisateur le plus connu à travers le monde. Quand on demande à quelqu’un de citer un réalisateur, 9 fois sur 10, c’est Spielberg qui sort et quand ce n’est pas lui c’est Hitchcock, son mentor. La vie de Spielberg est cinématographique, c’est un enfant précosément doué pour le cinéma qui à peine adulte va être propulser à la télé puis au cinéma. Un des réalisateurs les jeunes de sa génération et sa doute le plus doué.

Du film culte à foison

Spielberg aurait pu ne pas figurer dans ce top, parce que c’est dernier temps, ces films sont moins percutants, moins novateur qu’il n’a pu le faire avant. Avant il créait la tendance, maintenant, il la suit. Avec brio, mais il la suit quand même. Reste qu’il y a une telle liste de chef d’oeuvre qu’il est difficile de ne pas être admiratif, jugez plutôt : Rencontre du 3ème Type, ET, la Couleur Pourpre, les 3 Indiana Jones (oui j’ai bien dit 3) la liste de Schindler, il faut sauver le soldat Ryan, Jurassic Park, les dents de la mer, etc…

Intelligence et Amusement

Il y a peu de réalisateurs qui parviennent à la fois à nous distraire et nous toucher. Soit c’est du divertissement un peu léger soit c’est touchant mais un peu sérieux. Spielberg y arrive. On lui à d’ailleurs souvent reprocher de ne faire que du divertissement, mais ces films sont bien plus que ça. Ils vous touchent au plus profonds de vous même et ne vous quitte pas. C’est ET qui au moment de partir, au moment où Elliott quitte son enfance pour l’âge adulte, qu’ET indique le cœur d’Eliott en lui disant je serais toujours là. C’est ça Spielberg.

Il est plus que réalisateur

C’est également un détecteur de talent. Il a aidé Joe Dante, Michael Bay, Peter Jackson, Richard Donner mais surtout Robert Zemeckis.

3 - Walt Disney

Walt DisneyPourquoi Walt Disney ?

Parce ce qu’il est si connu que il n’est même plus un nom mais une marque

Walt Disney peut évoquer une marque, une firme avant d’évoquer l’homme. Et c’est firme est associé à des dessins animés de qualités.

Ces films sont devenus des classiques

Qui ne connait pas Blanche Neige, Bambi ou Pinocchio ? Tous ces films ont traversé les décennies et plus fort que ça, la plupart n’ont pas pris une ride ! Si ce n’est pas le cas retourné voir Pinocchio, le film a été fait en 1940, regardé les films d’Hitchcock de l’époque ou même Citizen Kane d’Orson Welles, ils sont difficiles à voir pour un nom cinéphile, Pinocchio, lui, non seulement il est encore visionnable, mais c’est encore une claque !

Universel et Ambitieux

Les films de Walt Disney sont si expressifs, qu’ils pourraient se passer de dialogue, d’ailleurs certains le font (Fantasia et une bonne partie de Bambi) ce qui fait de ces films des œuvres visualisables partout dans le monde sans barrière. Ses films ont cette facultés qu’ont les chefs d’oeuvre, c’est de vous toucher en plein cœur que vous soyez enfant ou adulte, et ces films ne vous accompagnent toute votre vie. Combien de réalisateurs peuvent prétendre avoir ce genre de film, et en si grand nombre ?! Autre force de Walt c’est qu’il ne sait jamais reposé sur une recette.

Il crée Mickey Mouse qui a un succès fulgurant. Va-t-il continuer à faire du Mickey toute sa vie ? Non, il crée Blanche Neige, le premier long métrage animé et révolutionne le cinéma, obtenant par là même un oscar. Tout le monde lui demande de faire la suite, sauf que Walt veut un nouveau défi, il fait un autre film avec d’autre personnage, avec plus de budget (il se mettait à chaque fois en péril financièrement à chaque nouveau projet). Ces films marchent ont lui en demande d’autre ? Très bien, il va faire des films en action réelle ! Ces films marchent, ces dessins animés aussi. Il pourrait en rester là, mais non, il décide de faire des émissions télé ! Il va s’arrêter là ? Non, il crée un parc d’attraction (et remet au passage tout ce qu’il a comme argent pour que son parc soit le plus fou qu’il ait jamais vu) Là il s’arrête ? Non bien sûr ! Il veut maintenant faire une ville ! Il est malheureusement décédé avant d’y arriver. Mais quelle fougue ! Disney c’est un type qui ne se contente pas du statut quo. Il repousse les limites.

Il touche à tout

Il a des idées de mise en scène et a été de son vivant le leader incontesté du dessin animé d’excellence, il est animateur télé de Disney Chanel l’une des chaine les plus populaires de son époque, il est producteur de dessin animé, de documentaire, de fiction en action réelle, de série télévisée, dessinateur, il fait la voix de Mickey qui est à ce jour un des personnages fictifs les plus connus à travers le monde, il est le gérant d’un parc d’attraction qui a révolutionné le divertissement et qui est encore maintenant un des parcs le plus visités dans le monde.

4 - Martin Scorsese

Martin ScorsesePourquoi Martin Scorsese ?

Parce qu’il a une longévité de folie

De tous les réalisateurs cités, Scorsese est un réalisateur qui est en place depuis le plus longtemps. Mais surtout il dure dans la qualité de ses œuvres. Il n’y a pas beaucoup de film raté chez lui. Là où un Spielberg est plutôt sur le déclin, lui ne cesse de s’améliorer.

Des thèmes et de la variété

Scorsese est hanté par certains thèmes comme celui de la violence, de la mafia, de l’incompréhension dans le couple, mais ce n’est pas l’apanage de ce réalisateur, même s’il excelle dans ces thèmes détrônant même des légendes, « les Affranchis » est bien plus efficace qu’un « Parrain » et pourtant le parrain était puissant. Mais ce qui est plus étonnant chez Scorsese c’est qu’il touche à tout. Des « Affranchis », il passe à « Raging Bull », à « La dernière tentation du Christ » puis à « Shutter Island », « Le loup de Wall Street » ou encore « Hugo Cabret ». C’est vraiment le grand écart.

Efficacité et Musicalité

Ces films se voit autant qu’ils s’écoutent. Il y a toujours une grande recherche pour l’ambiance sonore à l’instar d’un Tarentino, mais là où pour ce dernier l’utilisation est souvent artificielle ou à contre point, ici elle est souvent juste et contribue à l’ambiance de la scène. Mais la grosse force de Scorsese c’est son montage. Quelle virtuosité ! Quelle inventivité ! Quel rythme ! Il suffit de regarder la scène du crash d' »Aviator » pour s’en convaincre ou à l’inverse le plan séquence des Affranchis (il y en a deux mais le passage du garage est à mon sens particulièrement pertinent et efficace). Cet homme sait tout faire, il est capable dans un même film, « Casino » de doser, rien qu’avec le montage et sa mise en scène, le degré de violence que le spectateur peut encaisser. Un homme se fait torturer la tête dans un étau est une scène drôle (?!) alors que la scène de meurtre dans le champ de maïs est insupportable. Et tout ça est parfaitement sous contrôle.

Allez plus loin

couverture2J’espère que cet article vous aura plu. Vous pouvez me dire ce que vous en avez pensé en vous inscrivant ici.

Vous recevrez en cadeau de bienvenue mon livre

« Tout ce qu’on ne vous apprendra jamais à l’école de cinéma »

(et qui est pourtant essentiel pour réussir.)

Bonne lecture !

Tenez moi au courant de vos progrès !

A très vite !


About the Author



6 Responses to Les 4 plus grands réalisateurs de tous les temps

  1. Conan says:

    J’aurais pas mis Scorsese dans le top 4 et mis Cameron en dessous de George Lucas. Non seulement parce qu’il a créé Star Wars, mais surtout parce qu’il a créé ILM ! Pas d’ILM pas de blockbusters, pas de Jurassic Park, pas d’Avatar, etc… tout simplement.

    https://m.youtube.com/watch?v=eDoVcGPw_3o

    • Marc says:

      Merci Conan pour votre remarque. Scorsese a été un maître et, à la différence de beaucoup de réalisateur de sa génération, l’est encore aujourd’hui.
      Ce qui est une prouesse qui mérite d’être soulignée et c’est ce qui, d’après moi, fait qu’il mérite sa place dans ce classement. Pour parler de Georges Lucas, qui a une importance capitale dans le monde du cinéma, il n’est pas comparable à Scorsese et ce, pour deux points majeurs :
      – Lucas est un créateur d’univers de génie, c’est indéniable, mais ce n’est pas, et je pèse mes mots, un grand réalisateur. Il n’y a pas dans ses films d’idée de mise en scène, de choix audacieux de focale par exemple, il n’a pas la réflexion que peux avoir un Scorsese.
      – Second point qui distingue Scorsese de Lucas, c’est la filmographie. Georges Lucas a en réalité deux uniques films qui ont comptés dans sa filmographie en temps que réalisateur : La guerre des étoiles (seul épisode qu’il a réalisé dans la première trilogie) et American Graffity. Pas plus. Les autres films sont soit anecdotiques, soit des redites en moins bien (l’épisode 1 jusqu’à l’épisode 3) Scorsese, on ne compte plus les films qu’il a fait qui sont cultes : Taxi Driver, Ragging Bull, les Affranchis, Aviator, Shutter Island, etc… alors certes la Guerre des étoiles a frappé très fort au moment où il est sorti mais un grand réalisateur s’inscrit dans la durée. Ce n’est pas le cas des réalisations de Georges Lucas.

      Et maintenant Georges Lucas et James Cameron. Idem comme réflexion Cameron a une filmo bien plus impressionnante que celle de Lucas et pour le coup, l’idée de comparer les entrées qu’on faites respectivement chacun des réalisateurs va s’arrêter très vite, Cameron est le recordman du plus grand nombre d’entrée en cumulant tous ses films.
      Mais là où je vous rejoins, c’est quand vous dites que sans Georges Lucas, il n’y aurait pas eu de Cameron. C’est si vrai que James Cameron en parle lui même dans cette vidéo : http://faireducinema.com/comment-james-cameron-a-eu-envie-de-faire-du-cinema/ maintenant est ce que pour autant Georges Lucas devrait figurer dans ce classement ? Je ne pense pas. D’abord pour les raisons évoquées plus haut de filmographie et d’idée de mise en scène, ensuite parce que l’argument employé comme quoi sans Lucas, pas de Cameron, peut se retourner contre lui, c’est à dire que Lucas devrait dans ce cas là, cédez sa place à Georges Méliès précurseur des effets spéciaux au cinéma. Sans Méliès, pas de Georges Lucas. Mais comme ni vous ni moi, ne regardons les films de Méliès, parce que, disons le franchement, ils ont pris un coup de vieux, il ne figurera pas dans ce classement, pas plus donc que Georges Lucas, qui une fois de plus, je le répète, est un génie créatif et technique.
      Et dernier point, le premier Blockbuster communément admis est « les Dents de la Mer » sorti en 1975 de Steven Spielberg et pas « La Guerre des étoiles » sorti en 1977 😉

  2. nicolas says:

    Kubrick, Hitchcock ?

    vous pouvez pas être sérieux sans citer ces deux génies

    • Marc says:

      Merci Nicolas pour cette remarque. Je comprends ta surprise, il est effectivement de nommer ces réalisateurs, qui sont géniaux, le sujet n’est pas là, parmi les plus grands réalisateurs de tous les temps. Mais voilà, j’ai posé des règles de sélection au début de l’article et pour moi, car ce n’est que mon modeste avis, Hitchcock, à l’instar d’Orson Welles ont fait des films qui sont bien moins puissants sur un public moderne qu’à l’époque où ils sont sortis. Alors oui, il faut remettre dans le contexte lorsqu’on regarde des oeuvres anciennes, mais ici justement l’idée c’était de ne pas le faire, il faut que les films soient aussi prenants sur un public non averti. Un Disney, prenons Blanche Neige par exemple, est quasi aussi vieux qu’un Hitchcock de ses débuts et pourtant, on ne retient aucun Hitch de cette période alors que Blanche Neige reste incroyablement moderne. Et si on devait retenir les meilleurs films de Hitchcock, il y en aurait à peine dix, pour une filmo de plus de 50 films ! Autant dire, que par rapport à la moulinette que sont les conditions de ne pas avoir trop de films faibles dans sa filmo Hitch n’est pas éligible. Et pourtant j’adore la majorité de ses films qui sont brillants, c’est donc à contre coeur que je ne peux le sélectionner dans le contexte de cette article. Ensuite Kubrick. Le cas Kubrick est plus difficile, j’avoue avoir pas mal hésité, parce que ses films sont également brillants, ils ont largement contribué à faire avancer le cinéma, la plupart sont encore très puissants, alors qu’est ce qui a fait pencher la balance ? Je dirais deux points, d’abord qu’il ne fédère pas assez. Kubrick n’a pas rempli les salles comme l’ont pu Spielberg, Cameron, Disney ou même Scorsese. Kubrick a toujours été suivi par les cinéphiles, moins par le public. Il a bien des films qui ont bien marché comme 2001 ou Shining mais il a jamais su fédérer, sans doute parce que ses films sont considérés comme trop froids. D’autre part, lorsqu’on pense à Kubrick, on évoque sa deuxième période qui est incroyable, mais la première l’est beaucoup moins, « les sentiers de la gloire » est bien, « Lolita » a une bonne première partie, l’ultime Razzia est regardable, mais après c’est la cata. Je ne trouve pas drole « Dr Folamour », « Spartacus » est raté et « le baiser du tueur » et « Fear and desire » sont très médiocres. Alors oui, ce qui compte c’est la courbe de croissance, mais la dispute est rude pour obtenir cette place de « meilleur réalisateur de tous les temps » et je pense que c’est cette irrégularité dans la qualité et le fait qu’il n’a pas assez fédéré le public qui l’a desservi… dans mon classement. Mais ça n’enlève en rien le fait que c’est un génie, que c’est un immense réalisateur, qu’il restera à la postérité alors que mon avis et mon modeste article non 😉

  3. Brodellwalker says:

    Je ne suis pas d’accord de se baser sûr le nombre au box-office ou la popularité des films. Par exemple, quel est le film qui est maintenant considéré comme le meilleur film de SF? Blade Runner et pourtant il n’a pas fait beaucoup de revenus. Avatar a été populaire car c’était un film avec une excellente 3d. Mais niveau scénario, ça se voit que Cameron se fait vieux comme Scott. Et puis il n’y a qu’a voir quels film sont étudiés en école de cinéma. Ceux de Kubrick, Hitchcock ou Welles. Dans 10ans, on ne Dira plus la même chose de Cameron (et pour Disney, un type qui dit qu’il n’y a la place dans son entreprise que pour un seul génie ne mérite pas trop sa place dans les meilleurs réalisateurs.).

    • Marc says:

      Tout d’abord merci de votre intervention Brodellwalker. Je vais m’efforcer de répondre point par point à ce que vous avez écris. « je ne suis pas d’accord de se baser sur le nombre au box office ou la popularité d’un film ». Ici il y a deux points entremélés, il y a des films qui sont appréciés et qui n’ont pourtant pas pulvérisé le box office, de même qu’il y a des films qui déchire le box office mais dont le retour appréciation est désastreux, comme star wars 8 par exemple (ou Matrix 2). Tout d’abord la popularité du film. Un film est fait pour être vu. Sinon si c’est juste pour faire kiffer son réalisateur, autant ne pas le sortir. Il faut qu’il y ait un écho auprès du public aussi petit soit il, mais il faut qu’il y en ait un. Comme vous citiez Blade Runner, c’est un bon exemple de film qui n’a pas déchiré le box office et qui est devenu culte par la suite. Il a, comme on dit, trouvé son public. Parce que public il y avait et que donc le film était populaire au sein de cette communauté, qui s’est d’ailleurs élargi au fil des ans.
      Et comme dit plus haut le box office est différent de la popularité. Et ce qui compte, d’après ma modeste tentative de classement, c’est la popularité et non le box office.
      Quand je dis qu’un réalisateur ne doit pas avoir trop de déchet, je parle bien de qualité filmique et non de succès au box office. Et attention à l’inverse, ce n’est pas parce qu’un film a cartonné au box office qu’il devient subitemment suspicieux, ce n’est pas ce que je veux dire non plus. Je me base sur ce que j’estime être un bon ou un mauvais film. Et quand je dis que pour rentrer dans le classement il ne faut qu’il y ait trop de film raté, et que je fais allusion à Tim Burton par exemple, je pense entre autre à Alice au pays des merveilles qui est une incroyable daube et qui pour autant a fait un nombre colossal d’entrée, c’est même un des films ayant fait le plus d’entrée au monde, et c’est donc clairement le film de Burton, à ce jour, ayant fait le plus d’entrée. Pour autant, ça reste une daube et je peux le démontrer.
      A côté de ça, Walt Disney fait parti des plus grands réal alors qu’il a fait des films qui n’ont pas marchés au box office, comme Dumbo ou Pinocchio, pour autant, à l’instar de Blade runner, ils ont su trouvé leur public et on gagné en popularité. Donc la distinction est donc bien à faire et j’ai essayé d’en tenir compte et de pas seulement m’en tenir au box office.
      Pour ce qui est de Cameron et Scott qui deviennent vieux. Difficile de vous contredire sur ce point. Scott pour moi n’a plus rien à dire depuis presque 10ans, si c’est pas plus, donc je ne le défendrai pas. Cameron est sur une pente glissante, Titanic était réellement un coup de Maître, mais derrière Avatar en terme d’écriture était largement en dessous. Je ne dirai pas qu’il soit mauvais, il est juste excessivement convenu, et j’avoue qu’on est en droit d’attendre mieux de Cameron, d’autant que c’est un bon scénariste. Et je vous rejoins lorsque vous dites que le succès profite plus à la 3D et effets spéciaux réussi qu’à une histoire innovante. Pour les prochains, il ne pourra pas se reposer sur les effets, il a un devoir de scénariser l’ensemble. Nous jugerons à ce moment là, même si son apport au monde du cinéma est énorme.
      Enfin pour Disney qui ne serait pas un réalisateur. Disney a un statut qui peut troubler et je comprends que ça puisse vous déranger. C’est vrai que Disney ne dessine pas, il n’écrit pas, en gros on peut se demander à quoi il sert mis à part mettre les sous sur la table. Et bien déjà c’était pas lui qui mettait les sous sur la table, mais son frère Roy, ensuite, il était l’essence même du réalisateur. Il insufflait des idées de mise en scène, toutes les meilleurs idées de Blanche neige c’est lui, l’idée de la mort hors champs dans Bambi c’est lui, la transformation de Pinocchio c’est encore lui. C’est lui qui disait au storyboarder comment cadrer, il mimait comment les personnages devaient bouger, en fait c’était de la direction de comédien avant l’heure. Ce n’était pas lui qui écrivait et pourtant c’est lui qui donnait à tord ou à raison l’orientation du récit, sans compter qu’il choisissait les oeuvres qui allaient être adapter, en fuyant la facilité et en se lançant systématiquement de nouveau défi. Ce mec était un génie, au même titre que pourra l’être Steve Jobs des années plus tard. On a l’impression vu de l’extérieur qu’ils ne sont que produit marketing, pour se rendre compte après qu’ils étaient l’âme de l’entreprise. Si Walt Disney n’était qu’un vulgaire producteur, lorsqu’il est décédé, l’entreprise avec tous ces talents (que Walt recrutait scrupuleusement contrairement à ce que vous sous entendez en disant qu’il ne pouvait y avoir qu’un génie dans la société, Walt prenait les meilleurs, comme Steve Jobs) ils auraient du faire des films incroyables. Pour autant la société a failli fermer, parce qu’il avait perdu l’essentiel. Walt était ses films et ses films c’était une part de lui.
      Je terminerai sur le fait que dans des années on entendera plus parler de Cameron, alors qu’on parlera toujours de Hitch et de Welles. Je pense juste que vous vous trompé.
      Déjà lorsque j’ai passé mes études en école de cinéma et c’était il y a 15 ans, on parlait déjà de Cameron et de Spielberg. On parlait de Hitchcock et Welles parce que c’est la base, mais entre nous qui à notre époque, qui ne soit pas cinéphile regarde encore des films de Welles ? Qui ? Alors que Blanche Neige, ou Bambi, sont encore regardés, et des enfants (ou grands enfants) sont encore émus lorsque la maman de Bambi est abattue. Ces films marchent encore. Ces films sont presque centenaire ! Alors que le film le plus connu de Welles, Citizen Kane, n’est quasiment plus vu, alors qu’il est plus récent que Bambi et Blanche Neige pour ne citer que ceux là. Welles est démonstratif dans sa mise en scène et c’est, comme on dit, un cas d’école, mais il ne sera jamais aussi puissant qu’un Disney. Et pour finir de répondre à votre question, pourquoi est ce que Disney n’est pas étudier dans les écoles ? je dirai par snobisme. Mais qu’importe parce que les grands réalisateurs, eux, l’étudie. Si vous regardez la couleur pourpre, il y a un passage qui est entièrement repris de Pinocchio, et Spielberg fait régulièrement allusion à Disney, Kubrick dit que Bambi l’a définitivement marqué et que dire de Tim Burton qui avait bercé par les films de Disney a décidé de travailler pour eux.
      En tout cas merci pour votre témoignage et j’espère que vous pourrez réagir sur d’autre article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑