Etude Piège de cristal

Published on octobre 28th, 2014 | by Marc

0

Le Tempo d’un scénario

Amis scénaristes, vous avez sans doute été confronté à ce genre de problème, vous écrivez des scènes, vous les enchaînez mais plus vous avancez, plus vous vous demandez si le tempo est bon.

Vos scènes sont elles trop longues ? Trop courtes ? Difficile de juger.

On a beau se raccrocher au scénario déjà écrit et se dire qu’une page équivaut à une minute, mais ce n’est pas ce qui a de plus fiable.

On a tous en tête une page composée uniquement de dialogue qui devrait faire une minute mais qui au final fait à peine quelque seconde. D’un autre côté nous savons que dans une page nous pouvons faire faire plusieurs fois le tour du monde à notre personnage et ce en quelque ligne. Ce qui à l’image, même avec un montage habile peut prendre plus d’une minute.

Voilà pourquoi, j’ai décidé de me confronté à un cas concret : un film déjà terminé et parfaitement exécuté.

Je vais le décortiquer, l’autopsié  scène par scène pour voir concrètement la durée moyenne d’une scène, mais également voir s’il y a des trucs qu’utilisent les scénaristes et les réalisateurs pour arriver à leur fin.

Tout un programme donc !

Pourquoi Piège de Cristal ?

Le film que j’ai choisi pourra en surprendre plus d’un, puisqu’il s’agit de « piège de cristal », « Die Hard » pour les aficionados de la VO.

Pourquoi ce film ? D’abord parce que je le trouve exceptionnel à plus d’un titre, et notamment par rapport à son rythme.

Je vous invite à lire le test du film pour plus de précision : Piège de Cristal.

Piège de cristal semble être un film d’action tout ce qu’il y a de plus basique cependant, il est tout le contraire, il est subtil à bien des égards (j’aurai l’occasion de le démontrer) et avant tout par nécessité.

Rappelons que piège de cristal est un film d’action, s’il s’épanche trop sur les sentiments des personnages, le rythme du récit – qui se doit d’être efficace – s’en trouve amoindri.

Et comme nous voulons faire une recherche sur le tempo d’un récit (et que nous cherchons tous l’efficacité) ce cas semble être finalement l’idéal, le saint Graal, l’exemple à suivre.

D’autre part je précise que je ne compte pas utiliser le nom des personnages dans le film, mais j’utiliserai plutôt des noms d’archétype tel que Héro, Adversaire, Roi, etc… afin que de se focaliser plus sur sa fonction dans le film.

Trêve de parlote, nous parlions d’efficacité, tâchons de l’être : passons au film en lui même.

Scène 1

1 min 24

die-hard

Faiblesse, Talent.

Présentation du héro, exposition de sa faiblesse et de son talent. Utilisation de la faiblesse comme prétexte pour placer une annonce.

Scène 2

23 Sec

Univers.

Le héro est présenté dans un environnement qui lui est étranger. Premier élément intéressant, en premier lieu, la plupart des scénaristes auraient présenté le personnage dans son univers pour montrer le décalage lorsqu’il est poussé de partir (ex : flic de Beverly Hills, Crocodile Dundee) mais là De Souza, propulse directement notre héro dans un univers qui lui est étranger.

Scène 3

45 Sec

Univers.

Présentation de l’environnement et exposition de l’occasion particulière où notre protagoniste arrive dans l’histoire. Transition visuelle.

Scène 4

47 Sec

Allié Comique, faiblesse, talent, Faux Allié.

L’Allié Comique du héro est présenté et le scénariste souligne dans le prolongement du dialogue la faiblesse du Héro ainsi que son talent. Présentation du Faux Ami, ainsi qu’une annonce. Transition sonore.

Il se passe plein de chose dans cette scène, veuillez noter la durée, oui, oui, en moins d’une minute !

Scène 5

1 min 10

Allié Désiré, Enjeu.die-hard_02

Scène liant le Héro à l’Allié Désiré. Cette scène présente l’enjeu. Il y a également une annonce et une création de mystère sur la réaction qu’aura le Héro en présence de l’Allié Désiré.

Scène 6

56 Sec

Allié Comique.die-hard_05

Développement sur la présentation du Héro avec l’Allié Comique.

Scène 7

2 min 46

Allié Comique, Désir.

L’Allié Comique sert de confident afin d’exprimer la pensée profonde du Héro (le Désir) au sujet de l’Allié Désiré. Il y a une génération de suspense sur la réaction du Héro en présence de l’Allié Désiré.

A noter que c’est la première scène qui fait plus de 1min30. De Souza prend donc le temps pour cette scène qui concerne le Désir du héro.

Scène 8

1 min 08

Univers, Faiblesse.

Le Héro apprend une nouvelle qui attise sa Faiblesse. Faiblesse qui l’éloigne et l’oppose à l’Allié Désiré. Le suspense sur la rencontre avec l’Allié Désiré est augmenté.

Scène 9

24 Sec

Talent, Univers.die-hard_10

Le héro use de son talent dans un univers étranger.

Scène 10 à 19

Allez plus loin

couverture2J’espère que cet article vous aura plu. Vous pouvez me dire ce que vous en avez pensé en vous inscrivant ici.

Vous recevrez en cadeau de bienvenue mon livre

« Tout ce qu’on ne vous apprendra jamais à l’école de cinéma« 

(et qui est pourtant essentiel pour réussir.)

Bonne lecture !

Tenez moi au courant de vos progrès !

A très vite !


About the Author



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top ↑